Julien Vaillant démarre par une ascension

VAILLANT2017_lancement-banniere2

Retrouver l’article de l’Est Républicain sur le lancement de campagne

 

L’Est Républicain, Lundi le 22 Mai 2017 / Actualité MMO / Pont-à-Mousson

Julien Vaillant démarre par une ascension

Au parti socialiste, il y avait l’ascension de la roche de Solutré chère à François Mitterrand. Il y avait aussi celle du mont Beuvray par Arnaud Montebourg. Depuis dimanche dernier, il y a celle, moins célèbre pour l’instant, mais non moins pentue, de la butte de Mousson par Julien Vaillant. « J’ai voulu lancer ma campagne par cette marche populaire », explique le candidat aux Législatives de la 6e circonscription. « Elle permet la proximité et les échanges que je souhaite instaurer avec mes électeurs. Ensuite, au départ de la place Duroc et jusqu’au village de Mousson, elle marque un trait d’union entre la ville et la campagne, et l’équilibre que je veux défendre sur notre territoire et ses cent huit communes. Et puis pour moi, elle symbolise le rôle du député tel que je le vois, c’est-à-dire comme un animateur de son territoire. »

Autour de lui, le candidat avait rassemblé plus de cent cinquante personnes montées à l’assaut de la butte de Mousson où le maire Jean-Pierre Maurer leur a offert un accueil républicain. L’occasion pour le sortant Jean-Yves Le Déaut, soutien de Macron à la présidentielle, de passer le témoin « à un jeune député de 40 ans » qu’il connaît bien. Julien Vaillant s’est adressé à ses compagnons d’ascension en éclairant son positionnement par rapport au gouvernement et à la République en marche de Macron, qui n’investira pas de candidat face à lui : « D’abord, si je suis élu, je démissionnerai de mon mandat de conseiller régional du Grand Est, même si la loi ne m’y oblige pas. Ensuite, je serai un député de gauche constructif, car on a un intérêt commun à la réussite de ce quinquennat, tout en restant vigilant. Je ferai passer le pays avant mon parti. Et je continuerai à me battre comme je l’ai fait pour défendre notre territoire, ses habitants, ses communes et ses entreprises. »
P. B.