« Comme moi, faites lui confiance »

VAILLANT JULIEN - ban LE DEAUT

J’ai travaillé 31 ans à vos côtés. J’ai défendu vos dossiers personnels, ceux des victimes des affaissements miniers, de l’amiante et des maladies professionnelles. J’ai obtenu la restructuration totale du lycée de Jarny, des lycées Marquette et Hanzelet à Pont-à-Mousson. Je me suis battu pour les urgences de l’hôpital de Pont-à-Mousson et pour la mutualisation des moyens avec l’hôpital de Pompey. J’ai été à vos côtés pour la défense de l’emploi à la SOVAB, à Saint-Gobain PAM, à Mersen, à Manoir Industries et à Dupont Médical. J’ai donné, dans mon action, priorité à l’éducation, à l’enseignement supérieur et à la recherche. Je me suis battu pour défendre les retraites des veuves ou le service public en milieu rural. J’ai été à vos côtés et vous me l’avez rendu en me faisant confiance.
Mon suppléant, Julien VAILLANT, 40 ans, conseiller régional du Grand­Est, conseiller municipal et communautaire de Pont-à-Mousson, a travaillé en totale harmonie avec moi pendant 5 ans. Je souhaite qu’il prenne le relais. Julien Vaillant conjugue des qualités de proximité, d’écoute et d’action avec une approche humaine reconnue par tous.

Avec sa suppléante, Céline HENQUINET, conseillère municipale et communautaire de Jarny, ils sauront vous défendre.

Le PS et le rassemblement de gauche ont investi Julien VAILLANT. Le mouvement EN MARCHE n’a pas investi de candidat contre lui et m’a fait confiance car il y a un risque évident de victoire du Front National sur la sixième circonscription. En effet, madame LE PEN a fait 45,7 % des voix au second tour de la Présidentielle. Le mouvement EN MARCHE a donc voulu éviter la dispersion des voix. Julien VAILLANT est le mieux à même de battre l’extrême-droite.

L’attitude des deux candidates dissidentes, l’une encartée au PS, l’autre dont le suppléant est élu de droite (LR-UDI) à la région Grand-Est, qui se sont vues refuser l’investiture est donc irresponsable. Elles privilégient leur seul intérêt immédiat à la décision du mouvement EN MARCHE. Les électeurs ne s’y tromperont pas.
Julien VAILLANT et lui seul, représente le rassemblement de gauche et des progressistes. Il travaillera avec le Président de la République. Ses compétences seront utiles à l’action de la majorité présidentielle. Comme moi, faites lui confiance, pour que dès le 11 juin, il soit en position de l’emporter et de vous représenter à l’Assemblée Nationale.

Jean-Yves LE DEAUT, député sortant, président du comité de soutien

JV2017_jyld